MY STORY

Au Revoir Tristesse | Departure








Je ne suis pas une grande aventurière. Je n’ai pas été élevée dans cet esprit.  Paris, c’était ma ville, ma maison, mon travail, ma famille, mes amis, mon inspiration, ma certitude. Ma ville et ma vie au quotidien tels qu’on les chérit.

De la Cité des lumières, je n’ai pas besoin de vous vendre sa beauté, sa culture ou sa mixité. Pourtant, à un certain moment, elle a commencé à changer, à m’étouffer. Trop de monde dans les transports, trop de grèves au quotidien, trop de visages déprimés, trop de  fashion victims , trop de stress ambulant. A vrai dire, je ne sais pas si, à ce moment précis, c’est elle ou moi qui ait changé.

Comme dans une relation amoureuse qui se détériore, tout ce que j’avais aimé et idolâtré m’était devenu insupportable. La certitude de progresser dans ma vie professionnelle dans un travail qui ne me fascinait plus, la certitude de finir de payer mon appartement avant mes quarante ans, la certitude du métro-boulot-dodo… Sans parler d’une vie sentimentale qui piétinait.

Une décision s’imposait. J’avais besoin de prendre du recul, de réfléchir à quelle vie je voulais pour moi. Mais tous ceux qui sont passés par un moment semblable vous le diront : ce n’est pas si simple. Comment quitter tout ce qu’on connaît d’un seul coup ? Comment vivre au quotidien sans ces certitudes ? Comment mettre de côté assez d’argent pour se laisser le temps de respirer ? Ma tête avait le tournis par toutes ces questions. J’avais 100.000 raisons pour continuer et si peu pour tout plaquer !

Mais voilà, nous ne sommes pas tous identiques ! Et ce qui aurait pu satisfaire la majorité des gens m’ennuyait. Le temps des décisions était arrivé.

La première solution m’a semblé de poser une année sabbatique. La deuxième, louer mon appartement et retourner chez mes parents pour économiser plus vite (oui, ce ne fut pas facile !). Et la dernière chercher où partir…

 *****

 

I’m not a great adventurer. I have not been raised in this spirit. Paris was my city, my home, my work, my family, my friends, my inspiration, my certainty. The everyday life as we cherish it.

There is no need to talk about the beauty, the culture and the diversity in the City of Lights. Everybody knows her. However, at some point, she began to change, choke me. Too many people in the transportation, strikes every month, too many depressed faces, too many fashion victims, too much general stress. Actually, I do not know if at this point it’s her or me who changed.

As in a relationship that falls apart, everything I loved and idolized about Paris became unbearable. The certainty of growing in my professional life in a job that did not fascinated me anymore, the fact of paying my apartment’s loan before my 40’s, the certainty of metro-work-sleep routine… Not to mention a love life that trampled.

A decision was required. I needed to step back and reflect on the life I wanted for myself. But all those who have gone through a similar process will tell you: it is not obvious. How to leave everything you know in one fell swoop? How to live life without these certainties? How to put aside enough money to allow you time to breath? My head was dizzy with all these issues. I had 100,000 reasons to continue and so little to tackle it! 

But we are not all the same! And what could satisfy the majority of people annoyed me. The time for decisions has arrived.

The first solution seemed to take a sabbatical leave. The second was to rent my apartment and return to my parents’ home to save faster (yes, it was not easy!). And the last issue was to find out where to go…

 

Painting http://www.maiahorta.com/