LISBON BY THE LOCALS

Inside Lisbon with Camille




Camille de la Rochere



Camille a travaillé à Paris dans la communication et dans l’édition avant de partir vivre à Athènes, à Madrid, aux Canaries, à Lisbonne et à Genève où elle habite aujourd’hui. Journaliste web, rédactrice pour des magazines de décoration, auteur de nouvelles, elle a créé «Lisbalades» (visites de lieux insolites à Lisbonne). Elle publie aujourd’hui son “Dictionnaire Insolite de Lisbonne” pour partager avec les curieux le style de vie Lisboète et ses anecdotes. De passage dans la “ville blanche”, j’en ai profité pour lui demander ses adresses indispensables.

D’où viens-tu ?
Plutôt de Paris puisque c’est là que j’ai passé le plus de temps. Mais comme j’ai aussi vécu à Nantes, Athènes, Madrid, Las Palmas de Grandes Canaries, Lisbonne et Genève, je me sens un peu plus que Parisienne…

Où habites-tu maintenant ?
J’habite à Genève, cette ville internationale un peu austère à mon goût, entourée d’une nature à couper le souffle qui ne parviendra cependant jamais à me faire oublier la douceur de vivre lisboète.



Lisboa



Décris ce que tu aimes à propos de Lisbonne :

Son imperfection assumée, sa capacité à concilier élégance, décrépitude, passé et modernité, son âme vibrante et créative cachée derrière ses airs de fausse endormie. Je me nourris beaucoup de cette ville faite de sentiments et de rencontres et ne me lasse jamais d’arpenter ses ruelles pittoresques qui ont 1001 secrets à dévoiler…

Quel projet as-tu développé ?
Lorsque j’habitais à Lisbonne, j’ai créé Lisbalades. Pendant quatre ans, Claire, notre guide, nous a menés, au gré de 25 promenades dans les moindres recoins des quartiers lisboètes. C’est ainsi que j’ai découvert l’histoire et les charmes de la ville. Six ans plus tard, alors que je n’habitais plus Lisbonne, j’ai réalisé mon rêve, celui d’écrire un livre : le Dictionnaire insolite de Lisbonne. Une jolie façon de dire au revoir à cette ville que j’ai tant aimée.



Camille de la Rochere



Restaurants préférés ?

Kampaï pour ses sushis créatifs faits avec du thon provenant directement des Açores.
Café Tease pour son brunch trendy dans un cadre vintage décontracté.
Cantinho do Avillez pour sa gastronomie portugaise revisitée avec talent (seul défaut, il faut réserver plusieurs jours à l’avance).
Casa de Pasto pour son ambiance kitsch-chic dans un ancien hôtel de passe de Cais de Sodré et pour son assiette portugaise revisitée.

Plat portugais préféré ?
Le poulpe à lagareiro à condition qu’il soit bien tendre et l’incontournable pastel de nata bien croustillant, à déguster nature et tiède avec une bica. Et tous les fruits et légumes, parfumés et juteux à souhait, comme on n’en trouve plus beaucoup en Europe…

Bar préféré ?
– Le Park, sur le roof-top du parking Santa Catarina, pour son emplacement insolite et inattendu, son ambiance bar-boîte et surtout pour la vue imprenable de son immense terrasse.
Le café da Ordem dos Arquitectos, pour la beauté du bâtiment et pour sa musique sur laquelle tout le monde essaye de danser malgré l’étroitesse de l’espace extérieur…
– Et dans style un moins trendy : le Procópio pour son emplacement sur une petite place à croquer, sa décoration désuète, son ambiance confidentielle et pour sa longue liste de cocktails.

Terrasse préférée ?
A Margem à Belem pour son cadre contemporain chic, ses salades créatives et ses jus de fruits frais et surtout pour son emplacement les pieds dans l’eau !

Magasin préféré ?
Storytailors (Ferragial, 8) pour la beauté du magasin orné de cages pombaliennes et pour le raffinement des bustiers cousus main. Et si vous avez la chance de tomber sur João Branco ou Luís Sanchez, l’un des deux créateurs de la marque, n’hésitez pas à parler avec eux, ils sont charmants !
Claudio Corallo pour son irrésistible cacao de São Tomé et pour son sorbet au chocolat à se damner.

Meilleur endroit pour danser ?
Les ruelles de Madragoa décorées de guirlandes multicolores, pendant les fêtes de la Saint Antoine. Je garde un souvenir mémorable de trois pas de danse improvisés dans la rue avec un habitant de ce quartier encore bien authentique. Mais aussi le Park ou le café da Ordem dos Arquitectos dont j’ai parlé plus haut.

Meilleure plage ?
Portinho d’Arrabida pour son côté crique méditerranéenne bordée de montagnes. Mais hors-saison seulement car l’été, on est à touche-touche… Et je ne me lasse pas des 17 kms de plage de la Costa da Caparica.

Quel est le lieu ou monument à Lisbonne que tout le monde devrait visiter ?
J’ai découvert il y a trois jours la pittoresque Casa Amalia Rodriguez que j’ai eu la chance de visiter avec Dona Estrela, l’ancienne secrétaire personnelle de la fadiste. Je ne m’attendais pas à trouver une si belle collection d’antiquités du XVIIIè siècle ! Une atmosphère particulière règne dans ce mausolée où rien n’a changé depuis la mort brutale d’Amalia. Ses rouges à lèvre semblent avoir été refermés quelques minutes plus tôt et on pourrait croire qu’elle vient d’abandonner ses chaussures négligemment posées près d’une robe qu’elle a dessinée…

Souvenirs à rapporter de Lisbonne ?
Un beau cahier vintage Emilio Braga pour noter ses bonnes adresses, un tube de crème Benamor au parfum désuet pour hydrater le corps, des hirondelles ou des grenouilles signées Bordallo Pinheiro pour apporter une touche de fantaisie animalière sur vos murs ou sur votre table basse, un modèle réduit du tramway 28 à recycler en presse-papier, des coqs en terre cuite décorés aux couleurs de Saint Antoine.


Camille de la Rochere





Camille worked in Paris in the communication and in publishing before leaving to live in Athens, Madrid, the Canary Islands, Lisbon and Geneva where she lives today. Web Journalist, writer for decorating magazines, story writer, she created ” Lisbalades ” (visits to unusual places in Lisbon). Actually, her “Dictionnaire Insolite de Lisbonne” hits the store and she shares with us the curious Lisbon lifestyle and anecdotes. So why not asking her about her best addresses in her loving Lisbon.



Camille de la Rochere



Where are you from?

Paris rather because that’s where I spent the most time. But as I also lived in Nantes, Athens, Madrid, Las Palmas de Gran Canaria, Lisbon and Geneva, I feel a little more than just a Parisian …

Where do you live now?
I live in Geneva, the international city a little austere for my taste, surrounded by a breathtaking natural habitat which however never succeed to make me forget the sweetness of the Lisbon life.



Lisboa



Describe what you love about Lisbon:

Assumed its imperfection, its ability to combine elegance, decrepitude, past and present, its vibrant and creative spirit hidden behind false airs asleep. I vibrate a lot in this city made of feelings and encounters. I never get tired of walking in its picturesque streets that have 1001 secrets to unveil …

What project did you started?
When I lived in Lisbon, I created Lisbalades. For four years, Claire, our guide, led us at the option of 25 walks in every corner of Lisbon’s neighborhoods. This is how I discovered the history and charm of the city. Six years later, when I was no longer living in Lisbon, I realized my dream, writing a book: the Dictionnaire Insolite de Lisbonne. A nice way to say goodbye to this town I loved so much.



Camille de la Rochere



Favorite restaurants?

Kampaï for its creative sushi made with tuna coming directly from the Azores.
Tease for its trendy brunch in a casual vintage frame.
Cantinho do Avillez for its Portuguese revisited cuisine with talent (only problem, you have to book several days in advance).
Casa de Pasto for its kitsch-chic space in an old Cais do Sodre whorehouse. They also serve revisited Portuguese dishes.

Portuguese favorite food?
The polvo à lagareiro (grilled octopus) and the inevitable crispy pastel de nata, served warm and nature with a bica. And all fruits and vegetables, fragrant and juicy to perfection, as we do not find much more in Europe …

Favorite bar?
The Park, on the rooftop car park of Santa Catarina, for its unusual and unexpected location, bar-box atmosphere and especially for the stunning view from its huge terrace.
Coffee da Ordem dos Arquitectos, for the beauty of the building and its music that everyone is trying to dance despite the lack of space…
– And in a less trendy style: Procópio for its location in a small square chewable, its outdated decor, confidential atmosphere and its long list of cocktails.

Favorite terrace?
A Margem in Belem for its chic contemporary setting, its creative salads and fresh fruit juices and especially for its location feet in the water!

Favorite store?
Storytailors (Ferragial, 8) for the beauty of the store decorated with pombaliennes cages and refined hand stitched bustiers. And if you are lucky enough to come across João Branco and Luis Sanchez, one of the two creators of the brand, do not hesitate to talk to them, they are lovely!
Claudio Corallo for its irresistible cocoa from Sao Tome for its chocolate sorbet to die for.

Best place to dance?
Madragoa streets decorated with colorful garlands, during the festivals of Saint Anthony. I keep a lasting memory of three impromptu dances in the street with an inhabitant of this district still genuine. But also the Park or the coffee place at Ordem dos Arquitectos I mentioned above.

Best beach?
Portinho Arrabida for its Mediterranean creek side surrounded by mountains. But off-season only for the summer, we squeezed in … And I never tire of the 17 km of beach in Costa da Caparica.

What place or monument in Lisbon that everyone should visit?
I found out three days ago the picturesque Casa Amalia Rodriguez I had the chance to visit with Dona Estrela, the former personal secretary of the fado. I do not expect to find such a beautiful collection of antiques of the eighteenth century! A special atmosphere reigns in this mausoleum where nothing has changed since the brutal death of Amalia. Her lipstick appear to have been closed a few minutes early and you would think she just abandoned her shoes carelessly placed near a dress she designed…

Souvenirs to bring from Lisbon?
A beautiful vintage book Emilio Braga to write your best addresses, a Benamor cream tube with its obsolete perfume to hydrate the body, swallows or frogs by Bordallo Pinheiro to bring a touch of fantasy animal on your walls or on your coffee table, a scale model of tram 28 to use as a clipboard, clay roosters decorated in the colors of Saint Anthony.


Lisboa Insolite



Merci Camille !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *